À Alain

J’ai regardé par dessus le parapet, vu les feuilles tournoyer dans le vent, la poussière de tes pas?; la terre, le soleil et le vent.

J’ai levé les yeux vers les étoiles, écouté le souffle du silence?; appris à savourer l’instant, en contemplant la brume matinale qui se pose sur les champs.

J’ai goûté à ta sève, bu à la coupe de tes lèvres?; je me suis réchauffée à la chaleur de ton corps, et toi en moi, nous nous sommes aimé tellement fort.

Et le soir venu, imprégnée par la beauté du monde, j’ai respiré ton parfum nu sur mes mains, vu nos corps s’enlacer dans la moiteur de draps de satin.

 Joe Hawley Authentic Jersey