Brusquement, j’eus une nausée.
Elle me terrassa, sans crier gare.
Les vitrines du nouvel an m’agressaient, me semblaient obscènes.

Brusquement, j’eus un haut?le?cœur. Un véritable haut?le?cœur.
C’était le dégoût, qui me submergeait, tel une sorte de tsunami. Je dis bien : pas moins que le dégoût?!
Trop de victuailles.
Se pavanant.
S’empilant. Débordant partout.
Pareilles à d’immondes bourrelets de graisse.
Sans le moindre souci de pudeur, de retenue.

Trop d’étalage.
D’ostentation.
Trop de tentations aguicheuses.
Et moi, là?devant, et moi, du coup, contre toute attente, transmuée en un bloc de répugnance massive. À l’opposé de l’effet recherché. N’était?ce pas du plus haut comique??
J’essayai bien de me secouer, de m’ébrouer, de reprendre mes esprits. Sans succès : c’était plus fort que moi. Cela battait mes efforts en brèche.
Toute cette luxuriance, tout ce lustre.
Tous ces assauts d’opulence grasse.
Toute cette fausse légitimité.
Tout ce matérialisme creux.

Arrogance d’un univers.
Sûr de sa supériorité.
Convaincu –?dur comme fer, ou acier?– de ses valeurs envahissantes.
Foie gras. Vacances au Népal.
Désinvolture des débats de bar.
Quelques propos, qui se veulent graves et sentencieux sur le Darfour. Puis, de suite, après avoir chassé la fumée de cigarette où, précisément, les graves propos sur le Darfour viennent de se perdre, on passe aussi sec à ce qui attend : le post?réveillon, l’aqua?selzer, les détestables kilos en trop qui nous pourriront la silhouette et risqueront d’altérer notre potentiel de séduction – un souci ma foi quasiment tragique, si ce n’est métaphysique, certes, cessons d’avoir peur des mots?!
Heureusement, se dit?on vite, nous n’en sommes pas encore là. Il y a les pulsations bleues, blanches, allègres des illuminations.
Oui, les illuminations, tiens?!… À deux pas des clochards qui hurlent.

 Trent Murphy Womens Jersey