Endormie dans une clairière au milieu d’une sapinière, sur un sol de mousse.

Un après?midi d’été, des mouches volent, peut?être des moustiques aussi et des taons.

Une odeur de résine, d’aiguille de sapin, d’herbe coupée, de feuilles en décomposition et de lichen .

Des sauterelles crissent.

Un frémissement de la paupière indique qu’elle rêve.

Des garçons crient son nom et l’éveillent.

Elle savoure cette délicieuse solitude et ne répond pas.

Ils se lassent de l’appeler et la croient perdue.

 C.J. Anderson Womens Jersey