Lumière d’automne mouillée
creuse, évase l’ombre, la rend
concave, gondole les murs,
les façades aux pierres velues
balayées
par un franc recul.

La lumière est distribuée
par vastes îlots
qui poudroient
elle attrape les coloris
des feuilles mortes chauds, pâteux
et elle bascule
dedans
les feuillages sont allumés
et clignotent avec lenteur
une lenteur qui dit le temps
et l’émerveillement
ouvert
On avoisine
l’arc?en?ciel.

 John Kuhn Authentic Jersey