Le passé : figé, enfermé
dans les greniers de la mémoire?;
le présent
dont nous épions
la texture, la profondeur,
le présent : dont nous épions
l’élan
et la mobilité,
le présent,
que nous connaissons,
que nous savons
béant,
ouvert,
toujours immensément tendu
vers l’imminence du futur.
Le présent qui, quelquefois, prend
l’allure d’un mirage étroit
au point que plus on ne devrait
l’appeler « présent » mais « absent ».
L’insaisissable présent qui,
quelquefois, ne semble jamais
se trouver
là où on l’attend
et qu’on voudrait tant
démasquer?!
Le présent sans charpente qui
ne se consolide jamais,
le futur, toujours avide
de s’en venir
à sa rencontre?! Lorenzo Mauldin Womens Jersey