Allez, buvons un coup et pissons sur?la terre
Elle en a vu bien d’autres, se formalisera pas
Ami, chacun son tour, offrons donc notre verre
Et puis recommençons, il ne reste que ça
Quand tout est contre vous, quand s’oppose le monde
Et lorsqu’un grand mur, sur nos pas se déploie
Que l’on se sent cernés, d’ennemis à la ronde
Qu’un immense chagrin dans le dos nous fait froid.

Quelle qu’en soit la raison, si celle?ci existe
Et s’il n’y en a?pas nous saurons l’inventer
Car tout prétexte est bon pour être gai ou triste
Et surtout s’abreuver de verres par rangées?!
Te formalise pas, compagnon débauché
Même sans motif, quelle que soit ta peine
Tu trouveras toujours si tu veux bien chercher
Une excuse à ta soif, un embryon de haine.

Pisse je te dis, c’est l’hommage le plus beau
Enorme bacchanale, féconde ce terreau
Et vas?y mon ami ce que tu verses ici
C’est des larmes?de moins, un oubli des soucis.
Et fais donc de la place, car toujours le vin coule
Même si, à la fin, sous la table tu roules
Ce sera ça de moins. Présente à ton esprit
Les fleurs de nos champs, pas celles que tu offris.

Le tavernier emplit nos verres
Il va falloir s’exécuter
La nuit sera peu claire
Boire, c’est notre?destinée?!

 Cody Latimer Jersey