Dans le jardin de mon bonheur
J’ai vu naître une belle rose
Vive et rouge est sa couleur
Unique et merveilleuse chose

Avec l’eau pure de mon âme
Je lui ai promis de l’arroser
Moi qui cherchais le dictame
L’éden, le feu sacré et la rosée

À l’aube, les oiseaux chantent
Sur leurs arbres sa beauté
Chantent les légendes et les contes
Des princes et des châteaux hantés

Où les princesses ont pour devise
L’amour, et la douceur de la brise
La caresse et sa fraîcheur exquise
La sagesse, et le silence des églises

Si cette rose s’en va, si elle se fane
Je n’aurais point de demeure
Je serais le vagabond profane
Où l’espoir a perdu son cœur

 Don Barclay Jersey