J’irai m’asseoir
Au milieu des montagnes
Pour t’écrire des poèmes d’amour
Entourée par les chants d’oiseaux,
Celui du frêle tintement
Des cloches des brebis.

J’irai baigner mes pieds
Dans l’eau courante et claire
De la rivière
Pour te conter l’histoire
Devinée seulement dans le murmure du ruisseau
Dans la gracieuse danse
Du vol rapide
De l’hirondelle et la bergeronnette.

Je couvrirai les pavés des vieilles villes
D’Europe et d’ailleurs
D’un tapis de velours couleur
Terre de Sienne
Moucheté de coquelicots,
Silènes et ancolies,
Balisé de doux regards
Pour te caresser le visage
De soie légère.

Puisses?tu admirer la couleur
De la pierre,
Les portes en bois épais,
Les ferrures,
Les peintures sur les murs,
Les petits ateliers d’artisans.

Cela pour mériter
Que tu m’apprennes tout bas
Des mots que je ne connais pas,
Recette du séré,
Du pain,
Du vin nouveau,
Caressant doucement mes cheveux
Pour les emmêler de tendresse
Plus encore que le vent.

 Jamar Taylor Jersey