Je hais l’hiver
Les jours sombrent trop tôt et la nuit vient trop vite

Je hais l’hiver
Le froid qui se répand fait trembler les oiseaux

Je hais l’hiver
Le soleil prend la fuite Ne se lève plus tôt

Je hais l’hiver
La plage est toute vide et le sable est sans vie

Je hais l’hiver
Il n’est plus de verdure, elle est partie au vent

Je hais l’hiver
Les femmes et leurs rondeurs que l’on trouvait jolies
Disparaissent gommées sous de lourds vêtements

Je hais l’hiver
Car la rentrée des classes fait pleurer les enfants

Mais…

C’est bien souvent la nuit que la fête se fait
Les oiseaux, par milliers, s’en vont aux pays chauds
Le soleil est si pâle qu’on voudrait le soigner
Tout comme un être cher qu’on aime dorloter
La plage est enfin vide et se donne en cadeau
La nature est si blanche qu’elle n’est que pureté
Le plaisir d’enlever les vêtements des femmes
Est de durée plus longue devant la cheminée
Qui dore leurs rondeurs, attise notre flamme

Et…

Le sapin de Noël fait rire les enfants

J’aime l’hiver… finalement

 James Washington Jersey