Je te connais : pour toi,
rien n’est évident,
rien qui aille de soi,
qui n’interroge
l’œil.

Je te connais : c’est toi
qui a des visions
et des idées que l’on
regarde
avec stupeur.

Je te connais : souvent
les gens affirment que
tu es
comme en exil,
perdu
là où tu es.

Ils n’aiment pas tes yeux,
leur bizarre façon
d’effleurer l’univers
comme des étrangers.

Ils n’aiment pas te voir
macérer
dans ton coin,
ils soupçonnent que tu
tritures
des questions.

Et c’est pourtant
de toi
que surgira
demain,
de ton souffle inventeur
que rien ne peut contraindre.

 Case Keenum Authentic Jersey