Je suis née
pour crier
qu’elles ont existé
ces femmes
renvoyées aux limbes de l’oubli,
ces femmes qui furent
ma mère
et ma grand?mère.

Je leur dois la vie,
je leur dois mes mots présents
à elles,
qui n’eurent pas droit
de dire mot,
à elles, qui furent des objets de mépris
accrochés aux fausses bontés
de l’homme blanc.

Je suis née
pour crier,
pour grincer avec leurs
fantômes, qui, désormais,
réclament leur dû.
Je les ferai sortir de l’ombre, par mes mots
qu’elles utiliseront, car je le leur
dois
moi qui ne suis que leur
chambre de résonance?!

 Da’Norris Searcy Womens Jersey