Inspiré par la Cour d’honneur du Lycée Molière, Paris.

Au jardin automnal
les odeurs sont
rugueuses,
les odeurs sont
râpeuses
et le vent est
moelleux.

Au jardin automnal,
les odeurs sont
terreuses
elles sont
écailleuses
et le vent est
grisant.

C’est un vent
effleureur
dont la fraîcheur jaillit
directement du vert
des brins d’herbe mouillés,
directement
du noir
de la terre au parfum
têtu, griffu
qui erre…

Au jardin automnal,
brutes sont
les odeurs
monte
le long du corps
l’étreinte du vent frais,
monte
le long du corps
le flux de l’air pesant
qui vibre autour des chairs et tapote
les joues.

 Keke Coutee Womens Jersey