Le ciel du soir tombe en brasier
En consumant toute lumière.
Comme du temps où vous lisiez
À l’ombre des roses trémières,

C’était l’instant où vous quittiez
Ce vieux fauteuil sur la terrasse
Et vos deux seins sous le bustier
Formaient un arc de belle grâce.

La cheminée au feu dansant
Apporte une douce détente,
Comme aux instants divertissants,
Au son de la valse brillante,

Que vos doigts fins sur le clavier,
Répandaient en une onde pure
Et mon regard était dévié
Par votre dos de belle épure.

Le lit reçoit en tamisé,
Le halo blanc de la veilleuse,
Comme aux instants où, attisées,
Nos bouches se faisaient cueilleuses.

Mais le piano est silencieux
Fini Chopin et ses arpèges
Et le grand lit aux draps soyeux
Est froid comme un flocon de neige.

 Justin Pugh Womens Jersey